Potager : comment éliminer l’envahissante ficaire ?

Dans la nature, il existe plusieurs plantes dont on ne souhaite pas forcément la venue. Au nombre de celles-ci se trouvent les ficaires qui sont envahissantes et qui arrivent à l’entame du printemps. Dans la suite cet article, vous aurez quelques astuces pour éliminer ces ficaires.

Arracher les ficaires du sol

Pour éliminer les ficaires, quatre solutions sont possibles à envisager. La première solution est de choisir d’arracher ces plantes soit même à l’aide d’un instrument qui permet de retourner le sol. Pour connaître les autres solutions, il faut continuer à lire ceci. Cette première solution est la plus fatigante qu’on peut utiliser dans l’élimination des ficaires. Mais elle est aussi la plus efficace. En utilisant cette solution, il faut s’assurer d’arracher totalement les tubercules de cette plante. Ainsi, vous vous assurez qu’elles ne repoussent pas. Grâce à cette méthode, la probabilité que vous retrouviez ces ficaires la même année est très petite. 

Il est à notifier que la lutte contre ces plantes demande beaucoup de patience, car elles sont têtues. Ainsi l’année qui va suivre, vous allez retrouver ces ficaires dans votre potager, mais en nombre réduit. Il faudra donc refaire le même exercice jusqu’à l’élimination complète. Vous pouvez aussi opter pour l’affaiblissement de cette plante. Pour ce fait, il vous suffit d’augmenter le ph en faisant un chaulage. C’est une méthode aussi très efficace, mais n’assure pas la disparition des ficaires.

Priver la plante de l’eau

Pour la croissance des ficaires, certaines conditions doivent être réunies. Il s’agit d’avoir un sol argileux et humide. Alors pour stopper le développement de cette plante, il suffit de rendre la terre moins humide. Pour cela, il faut drainer la partie envahie par la plante. Ainsi, elle n’aura plus d’eau et ne pourra donc plus se développer.

La dernière solution que vous pouvez utiliser consiste à tondre régulièrement la surface contaminée. Pour rendre cette solution efficace, il faut le répéter sur plusieurs semaines. Grâce à ceci, la plante ne pourra pas envahir l’année suivante.