Qu’est-ce qu’une société civile immobilière ?

En France, cette forme d’entreprise suscite l’intérêt de bon nombre de personnes. Elle possède un potentiel de mobilisation de ressources pour des investissements immobiliers. Elle facilite également la gestion d’un bien familial et la transmission de biens successoraux.

La SCI :  qu’est-ce que c’est et comment fonctionne-t-elle ?

Cette forme de société  permet comme vous pouvez le lire ici, la gestion commune d’un patrimoine immobilier. Les associés de la SCI mettent habituellement en location un ou plusieurs biens dont ils tirent profit. La SCI est composée d’au moins deux associés . Ils peuvent être des membres d’une même famille ou des conjoints. 
Le patrimoine immobilier qui est géré par une SCI n’appartient à aucun des associés. Il relève de la propriété de la personne morale que représente la SCI. Par ailleurs, visitez le site web pour d'autres informations. 

Quels sont les avantages d’une SCI ?

La SCI facilite la mobilisation de capitaux en vue de l’acquisition ou la construction d’un bien immobilier. 
La SCI permet d’éviter les difficultés de gestion afférentes à une indivision. Un gérant se charge d’effectuer les actes de gestion sans devoir à recueillir d’abord l’avis des associés.
Au sein d'une SCI familiale, la transmission d’un bien successoral est facilitée par des donations de parts sociales. 

Quelles sont les formes de SCI ?

Une SCI peut prendre plusieurs formes. Elle est soit une SCI familiale, de gestion, de construction-vente ou d’attribution.
La forme la plus courante est celle de gestion. Elle a pour objectif d’acquérir et de gérer des biens immobiliers à travers des contrats de bail. Pour cette forme de SCI, les travaux de réparation, d’entretien sont à la charge des associés. Les revenus locatifs perçus sont distribués entre les membres de la société.
En dehors de la SCI de gestion, vous avez la SCI familiale. Elle sert à anticiper la gestion d’un bien successoral entre les membres d’une même famille. Les associés ici appartiennent à une même fratrie.  Elle offre une fiscalité avantageuse sur les successions.
Dans la SCI d’attribution, le bien objet de gestion est divisé en autant de parties que d'associés. Chacun d'eux acquiert la pleine propriété sur la part qui lui revient.
La dernière forme de SCI est celle de construction-vente.  Elle a pour objet de construire des immeubles pour les revendre en vue d’en tirer des bénéfices.